ALGERIE PETROLE

Algerie: répression policière condmanée par trois partis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Algerie: répression policière condmanée par trois partis

Message  aokas le Lun 1 Déc - 2:24

Trois partis condamnent la répression policière

Trois partis politiques de l’opposition ont vivement réagi aux drames qui ont eu lieu vendredi soir à Touggourt.

Le RCD, le MDS et le MSP ont condamné, chaque avec ses mots et à sa manière, la mort de deux jeunes lors de ces affrontements qui ont opposé des émeutiers aux forces du maintien de l’ordre public. Pour le RCD, la répression policière a été, encore une fois, «d’une violence inouïe et disproportionnée». Il regrette ainsi, dans un communiqué rendu public hier, qu’à «des revendications sociales et légitimes», le pouvoir réagisse par «des moyens répressifs qui contrastent extrêmement avec la contestation pacifique des jeunes qui étaient rassemblés pendant deux jours avant que la police n’intervienne».

Cette formation de l’opposition considère ce déferlement de la violence des services de sécurité comme une preuve supplémentaire de «l’incapacité du pouvoir à apporter des solutions aux attentes citoyennes et à anticiper sur des mouvements de protestations récurrents». «Ce qui s’est passé à Touggourt, comme ce que vivent de nombreuses régions du pays, nous rappelle, chaque fois, que la colère et la misère qui la nourrit sont les conséquences de l’incompétence, de l’autisme et de l’illégitimité du pouvoir», a souligné le RCD qui «condamne avec force ces meurtres et exige que justice soit rendue».

Le MDS a, pour sa part, condamné, dans une déclaration rendue publique hier, la mort de ces deux jeunes manifestants à Touggourt et appelle, dans ce sillage, les populations à exprimer leur colère par des actions pacifiques. Aussi, ce parti demande à ce que l’enquête de la DGSN soit «transparente et rapide», car, estime-t-il, «c’est une étape obligée vers l’apaisement de la situation». Pour le MDS, «cette escalade de violence qui a conduit à l’irréparable appelle, quoi qu’il ressorte de l’enquête, à une prise de responsabilité des autorités dont le caractère despotique et l’incapacité à rompre avec les intérêts néolibéraux apparaissent à l’occasion de ces décès».

Ce drame illustre, selon ce parti, l’absence de volonté de dialogue de la part du pouvoir politique. Le MDS demande aux autorités publiques de changer de procédés et d’éviter d’attiser la violence. Il considère que «le refus de certains protestataires de consentir au respect de l’ordre public ne fait que souligner plus largement le déficit de légitimité du pouvoir».

De son côté, le MSP a condamné ces violences qui ont secoué cette grande ville du Sud. Dans une réaction faite sur son compte facebook, Abderrezak Makri, président du parti, a appelé à l’ouverture d’une enquête afin de déterminer les circonstances dans lesquelles ont été tués les deux manifestants et d’établir les responsabilités de chacun dans ce drame.

Mokrane Ait Ouarabi

el watan

aokas

Messages : 22
Date d'inscription : 06/11/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum